Indianapolis Colts

...et ici, on parle de toutes les équipes de la conférence américaine...

Modérateur : Groupe modérateurs

Avatar du membre
Metal Lover
Pro Bowler
Pro Bowler
Messages : 1454
Enregistré le : sam. févr. 18, 2012 5:42
Equipe préférée : Colts
Localisation : La ville de Québec

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Metal Lover » dim. mars 18, 2018 20:28

omaha a écrit :Il me semble qu'à l'université il jouait dans une 3-4, ça ne l'avais pas empêché d'être bon dans la 4-3 de NYG, bon assez bizarre quand même je trouve...


Effectivement, étrange.

Avatar du membre
Trojans
Titulaire
Titulaire
Messages : 745
Enregistré le : ven. avr. 17, 2009 14:44
Equipe préférée : Indianapolis Colts
Localisation : Paris

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Trojans » mer. mars 21, 2018 19:31

GM Chris Ballard applique étape par étape sa stratégie de révolution profonde de la franchise.
En effet, il apparaît désormais certain qu'il ne risqua pas un retour de QB Andrew Luck la saison dernière.
Depuis le début de saison, il liquide les vestiges de l'ère Pagano-Grigson enplace depuis 2012.
Ainsi, il se sépare de HC Chuck Pagano finalement remplacé par Franck Reich, OC des Philadelphia Eagles vainqueur du Superbowl.
Il réhabilite la franchise suite au scandale Josh McDaniels, sélectionné de prime abord comme futur HC avant de se rétracter, contre toute attente
Le directeur général des Colts s'attache désormais à constituer le meilleur effectif possible en fonction de la stratégie de ses nouveaux entraineurs.
Dans cette optique, Indianapolis révolutionne complètement ses schémas de jeu.
L'équipe utilisera un schéma hybride en attaque semblable aux tactiques des Eagles et aux options du jeu universitaire.
Surtout, la défense indianapolisienne abandonne la défense physique 3-4 pour une défense 4-3 ultra véloce, rapide et anti quarterback.
Cette transformation explique en partie la rupture de contrat de DT Jonathan Hankins, solide défenseur, mais pas assez rapide et impactant pour les entraineurs.
Ces changements correspondent mieux au nouveau collège d'entraineurs. qui adaptent le style dejeu au terrain rapide et couvert du Lucas Oil Stadium.

Cette stratégie globale de reconstruction s'axe grandement autour de la prochaine sélection.
Il ne s'agit donc en aucun cas de gagner dès maintenant avec le retour de QB Andrew Luck.
Les dirigeants prônent une refondation complète de l'équipe autour de nombre de talents sélectionnés.
Ils comptent accumuler le maximum de talents possibles via la sélection à l'image de FS Malik Hooker en 2017.
Assurément, il disposait donc d'un atout de choix avec la 3e place à la prochaine draft avec une forte demande en quarterbacks.
Toutefois, GM Chris Ballard établit une transaction avec une des équipes sous pression en la matière.
Il s'en suit donc un échange des Colts qui rétrogradent au 6e rang laissant leur 3e rang aux Jets en quête d'un quarterback.
Indy récupère conséquemment 2 choix au second tour de cette sélection plus un second tour de la draft 2019.
La franchise se retrouve donc avec 5 choix dans le top 50 des 2 prochaines drafts dont 4 cette année.
Cela équivaut donc à 5 potentiels grands talents et futurs titulaires dans cette équipe en reconstruction.
Indy conserve donc la possibilité de choisir un talent du top 10 en dépit de son échange avec des profils tels que Barkley, Chubb, Nelson, Fitzpatrick, Edwards.
GM Chris Ballard obéit donc aux préceptes développés par la direction des KC Chiefs quant au dévelopepment d'un effectif.
Il appert qu'il explorera en profondeur le recrutement de joueurs non draftés pour compléter l'équipe.

En contrepartie, les Colts se montrent très peu actifs sur le marché des agents libres.
Ils chosissent des profils de joueurs en manque de temps de jeu ou en relance après des blessures.
GM Chris ballard accordent des contrats à durée déterminée à faible valeur comme défi pour les recrues.
Les contrats n'excèdent jamais 3 ans et $10M par an afin de motiver au maximumle joueur en termes de performances.
Ces contrats courts et peu chers laissent égakement une marge certaine à la franchise qui peut se séparere d'un joueur à moindre frais.
Ce type de contrat entretient donc un climat d'égalité dans le vestiaire, une logique de groupe et surotut de constante compétition pour y demeurer.
En ce sens, les Colts recrutent DE Denico Autry (Buccaneers) TE Eric Ebron (Lions) WR Ryan Grant (Redskins) OG Matt Slauson (Chargers).
Modifié en dernier par Trojans le sam. avr. 14, 2018 15:34, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Metal Lover
Pro Bowler
Pro Bowler
Messages : 1454
Enregistré le : sam. févr. 18, 2012 5:42
Equipe préférée : Colts
Localisation : La ville de Québec

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Metal Lover » mer. mars 21, 2018 20:48

Je comprends la stratégie de Chris Ballard en FA. Je suis bien d'accord avec cette méthode. Sauf que j'aurais aimé voir un OL comme agent libre se pointer avec les Colts. On aurait pu signer Norwell, on avait la marge pour le faire. Avec Mewhort de retour et plein de points d'interrogation concernant sa santé, on ne peut que souhaiter que Nelson soit disponible.

Des 5 que tu nommes (Barkley, Chubb, Nelson, Fitzpatrick, Edwards), mon choix serait Barkley. Par contre, je ne vois pas comment il pourrait être disponible, tout comme Chubb d'ailleurs à moins que 4 QB soient pris avant nous. Des trois autres, je préfères Nelson quoique les deux autres seraient de gros atouts pour le défense.

Avatar du membre
Trojans
Titulaire
Titulaire
Messages : 745
Enregistré le : ven. avr. 17, 2009 14:44
Equipe préférée : Indianapolis Colts
Localisation : Paris

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Trojans » mer. avr. 18, 2018 12:23

DRAFT

█ Les Indianapolis Colts aborderont la sélection de joueurs universitaires 2018 dans 1 semaine avec 9 choix.
Il bénéficie donc de 2 choix supplémentaires par rapport à celle de l'an dernier.
Ainsi, GM Chris Ballard se présentera pour la deuxième fois à la draft en tant que directeur général des Indianapolis Colts.
En revanche, il s'agira de la première sélection pour HC Frank Reich comme entraîneur en chef.
Il constitutera le troisième membre du triumvirat des Colts chapeauté comme toujours par le propriétaire Jim Irsay.
Les 9 choix se distribueront tout au long de la sélection dans l'ordre suivant:

R1 - P 6
R2 - P 36
R2 - P 37
R2 - P 49
R3 - P 67
R4 - P 104
R5 - P 140
R6 - P 178
R7 - P 221

► Ainsi, Indianapolis comptabilise 9 choix pour la draft 2018 contre 7 choix pour la première draft de GM Chris Ballard en 2017.
Il s'agit du plus grand total de choix de sélection pour les Colts depuis 2012 avec 10 options pour la première année de l'ère Grigson-Pagano.
Sur un indice moyen de 100 (hors pondération et coéfficient), la valeur des choix 2018 s'établit à 93.1.
A titre de comparaison, les Colts affichaient un score de 110.5 en 2017 et surtout 137.8 en 2012.
Les Colts se targuent donc d'une sélection intrinsèquement supérieure comparée aux saisons précédentes.
Indianapolis tâchera d'exploiter la haute valeur ajoutée sur ses options en dépit de sa légère rétrogradation.
En effet, les Colts échangèrent leur 3e place au premier tour aux New York Jets contre une 6e place générale.
La franchise new yorkaise rajouta également 3 choix additionnels au 2e tour soit 2 en 2018 et 1 en 2019.
Par conséquent, Indianapolis disposent de 4 possibilités de recrutement parmi les 50 meilleurs joueurs universitaires !
Mieux, elle conserve malgré cette transaction un choix dans les 10 premiers ou se concentre les meilleurs talents.

► La franchise NFL de l'Indiana n'enregistre que 6 renforts durant le marché des tranferts de l'intersaison.
Elle cible donc une stratégie d'amélioration et de rajeunissement par la sélection pour renouveller l'effectif sur le long terme.
En outre, les nouveaux entraineurs HC Frank Reich, DC Matt Eberflus et OC Nick Siriani révolutionnent intégralement le système.
Les Colts troquent la défense 34 hybride contre une nouvelle défense 43 hyper véloce, mieux adaptée à un terrain couvert comme le Lucas Oil Stadium.
En attaque, Indianapolis abandonnent les schémas WCO flexible contre une attaque RPO très universitaire et versatile.
Elle s'appuie sur une ligne offensive aggressive, un QB puissant et des coureurs/receveurs véloces et très disponibles dans le périmètre.
Dès lors, les profils de joueurs requis pour de tels systèmes s'en retrouvent donc complètement redimensionnés.
Ainsi, Indy ciblera en priorité des joueurs décisifs, ultra athlétiques et véloces notamment sur le front défensif.

► Attendu que l'effectif des Colts comportent des béances flagrantes, les postes prioritaires s'édictent dans le ordre suivant : DE,LB,CB,DT,WR,RB.
GM Chris Ballard poursuivra une stratégie pragmatique à dominante défensive pour recruter des joueurs disruptifs.
Nanti d'un statut d'évaluateur NFL reconnu, le directeur général sélectionnera un talent hors norme.
Il profitera de la typologie spécifique de la sélection dominée par un nombre record de quarterbacks enrôlés dès le premier tour.
Dans cette optique, il pourrait même considérer une nouvelle rétrogradation dans un accord avec les Buffalo Bills en échange des choix 12 et 22.
Cette eventualité permettrrait ainsi d'intégrer 2 titulaires du premier tour et non plus un seul densifiant plus encore le panel de joueurs.
Assurément, Indianapolis ne sélectionnera pas de quarterback du fait du retour en forme de QB Andrew Luck durant cette intersaison.
La combinaison de ces facteurs singularisent 3 profils d'excellence dans 3 secteurs de jeu critiques.
Les 3 principaux impétrants se nomment par ordre de priorité: DE Bradley Chubb (NC State), OG Quenton Nelson (Notre-Dame) RB Saquon Barkley (Penn State).
La position privilégiée des Colts en tête de liste exigera la sélection d'un pro Bowler en puissance au poste le plus influent possible.
Par conséquent, Indy enrôlera le meilleur défenseur anti-passe ou à défaut le meilleur protecteur offensif à la 6e place.
La possible arrivée de RB Saquon Barkley aux Colts équivaudra à une captation du meilleur joueur disponible par défaut.
Outre ses 3 candidats, il convient également d'identifier 5 autres options notamment en cas de nouvel échange.
Ils comblent des béances certaines pour les Colts notamment au coeur de la défense:

CB Denzel Ward (Ohio State)
LB Tremaine Edmonds (Virginia Tech)
ILB Roquan Smith (Georgia)
NT Vita Vea (Washington)
CB/S Minkah Pitzpatrick (Alabama)

► En complément de la liste des impétrants prioritaires pour la première sélection des Colts pour le repêchage.
Il convient également d'identifier les hiérarchies quant aux principaux postes à pourvoir dans l'effectif.
A l'instar des saison précédentes, ils se situent au sein du septet défensif et de la ligne offensive, avec un déclin de l'escouade de receveurs :

¤ DE : Bradley Chubb (NC State), Marcus Davenport (UTSA), Arden Key (LSU), Harold Landry (Boston College) Sam Hubbard (Ohio State)
¤ LB : Tremaine Edmunds (Virginia Tech), Roquan Smith (Georgia), Leighton Vander Esch (Boise State), Rashaan Evans (Alabama) Uchenna Nwosu (USC)
¤ OG : Quenton Nelson (Notre-Dame), Isiah Wynn (Georgia), James Daniels (Iowa), Will Hernandez (UTEP), Billy Price (Ohio State)
¤ OT : Mike McGlinchey (Notre-Dame), Orlando Brown (Oklahoma), Connor Williams (Texas), Tyrell Crosby (Oregon), Martinas Rankin (Mississippi State), Kolton Miller (UCLA)
¤ CB : Denzel Ward (Ohio State), Josh Jackson (Iowa), Mike Hughes (UCF), Isaiah Oliver (Colorado), Jaire Oliver (Louisville)
¤ DL : Vita Vea (Washington), Da'Ron Payne (Alabama), Maurice Hurst (Michigan), Taven Bryan (Florida), Harrison Phillips (Stanford)
¤ WR: Calvin Ridley (Alabama), Christian Kirk (Texas A&M), Courtland Sutton (SMU), James Washington (Oklahoma State), Dante Pettis (Washington) DJ Moore (Maryland) Anthony Miller (Memphis)
¤ RB : Saquon Barkley (Penn State), Derrius Guice (LSU), Ronald Jones II (USC), Sony Michel (Georgia), Nick Chubb (Georgia)

► La combinaison des différentes études et simulations de référence induit une simulation de base sur les Colts.
Cette dernière indique donc le candidat le plus idoine pour chaque choix de la franchise.
Dès lors, la simulation la plus optimale se décline comme suit :

R1 - P 6: ILB Roquan Smith (Georgia)
R2 - P 36 : OG Franck Ragnow (Arkansas)
R2 - P 37 : RB Nick Chubb (Georgia)
R2 - P 49 : DE Obgonnia Okoronkwo (Oklahoma)
R3 - P 67 : DE Sam Hubbard (Ohio State)
R4 - P 104 :CB Nick Nelson (Wisconsin)
R5 - P 140 : WR Sammie Cobbs Jr (Indiana)
R6 - P 178 : S Quin Blanding (Virginia)
R7 - P 221 : OG Sean Welsh (Iowa)
Modifié en dernier par Trojans le mer. avr. 18, 2018 17:16, modifié 1 fois.

Avatar du membre
falco20
Pro Bowler
Pro Bowler
Messages : 1792
Enregistré le : lun. janv. 04, 2010 14:24
Equipe préférée : denver broncos/sporting club de bastia
Localisation : bastia

Re: Indianapolis Colts

Messagepar falco20 » mer. avr. 18, 2018 12:36

sacré analyse des besoins des colts ,j'en suis resté baba ,mais que veut dire le mot disruptifs,j'avoue ne pas le connaitre
Image


LE SPORTING CLUB DE BASTIA EST IMMORTEL

Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 8107
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Tiohtià:ke, territoire Kanien'kehá:ka non-cédé (Montréal)
Contact :

Re: Indianapolis Colts

Messagepar ViKinG_42 » ven. avr. 20, 2018 4:18

BRING BACK KAEP IN DA NFL !

Image

Avatar du membre
Metal Lover
Pro Bowler
Pro Bowler
Messages : 1454
Enregistré le : sam. févr. 18, 2012 5:42
Equipe préférée : Colts
Localisation : La ville de Québec

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Metal Lover » ven. avr. 27, 2018 15:46



C'était évident qu'il prendrait sa retraite avec les Colts. Lui et Mathis ont fait un duo d'enfer. C'était beau à voir.

Avatar du membre
Metal Lover
Pro Bowler
Pro Bowler
Messages : 1454
Enregistré le : sam. févr. 18, 2012 5:42
Equipe préférée : Colts
Localisation : La ville de Québec

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Metal Lover » ven. avr. 27, 2018 15:47



C'était évident qu'il prendrait sa retraite avec les Colts. Lui et Mathis ont fait un duo d'enfer. C'était beau à voir.

Avatar du membre
Metal Lover
Pro Bowler
Pro Bowler
Messages : 1454
Enregistré le : sam. févr. 18, 2012 5:42
Equipe préférée : Colts
Localisation : La ville de Québec

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Metal Lover » ven. avr. 27, 2018 16:21

Nelson en 6, je ne peux pas être plus heureux. Un gars de Notre Dame qui arrive à Indianapolis. Non seulement on upgrade la protection de Luck, mais on upgrade le jeu au sol. Nelson était considéré comme le choix le plus sûr cette année. La OL commence à avoir de la gueule avec Nelson et Kelly. AC n'est pas trop mal et j'espère que Mewhort sera de retour à son niveau. Ce n'est pas certain de ce que j'ai lu.

Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 8107
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Tiohtià:ke, territoire Kanien'kehá:ka non-cédé (Montréal)
Contact :

Re: Indianapolis Colts

Messagepar ViKinG_42 » ven. avr. 27, 2018 19:45

Metal Lover a écrit :Nelson en 6, je ne peux pas être plus heureux.

J'aurais aimé l'avoir pour améliorer notre jeu au sol. Mais avec McGlinchey on améliore notre jeu aérien.
BRING BACK KAEP IN DA NFL !

Image

Avatar du membre
Metal Lover
Pro Bowler
Pro Bowler
Messages : 1454
Enregistré le : sam. févr. 18, 2012 5:42
Equipe préférée : Colts
Localisation : La ville de Québec

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Metal Lover » ven. avr. 27, 2018 20:49

Je crois que Nelson va améliorer le jeu de notre LT en même temps qui est bon sans plus. Il y avait peu de chances que Nelson se retrouve en 9 pour les niners.

Avatar du membre
Tili
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7341
Enregistré le : mar. févr. 04, 2014 16:20

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Tili » jeu. mai 10, 2018 0:43

Les All-Stars Teams : Indianapolis Colts

Quelques remarques par rapport à l'article :
Le titre aurait pu s'affranchir de "Indianapolis" vu qu'à l'heure actuelle, la franchise a passé presque autant de temps à Baltimore (31 saisons) qu'à Indy (34).

D'ailleurs, pour la petite histoire, il existe des "Baltimore Colts v1" qui évoluent en AAFC de 1946 à 1949 puis en NFL en 1950. Les "Baltimore Colts v2" (présents "Indianapolis Colts"), nés en 1953, empruntent sûrement le nom en hommage sans détenir le passif des premiers. En fait, c'est un peu plus compliqué mais l'essentiel est là.

LE COACH - Tony Dungy
Ballot que les trois entraîneurs emblématiques soient avant tout emblématiques d'une autre franchise : Ewbank (Jets), Shula (Dolphins) et Dungy (Buccaneers). Perso, j'aurais choisi Ewbank, le premier à faire grandir l'organisation.

le spécialiste défensif s’est vu évincer par les Glazer pour son manque de glamour
Par "manque de glamour", comprendre "manque de production offensive".

(avec l’équipe déjà bien construite au départ ?)
Point d'interrogation facultatif : Dungy est bel et bien responsable des fondations, à savoir la défense, qui emmènent les Bucs au titre en 2002.

LES TITULAIRES - Peyton Manning
Peut-être le poste de QB titulaire le plus sujet à discussion parmi toutes les équipes All-Stars. Si Manning incarne les Colts version Indianapolis, Unitas incarne ceux de Baltimore et vit trois campagnes victorieuses. Perso, c'est lui que je choisirais.

ne va pas tarder à remettre les Colts sur le droit chemin
Ils sont compétitifs depuis 1957.

Un élan bigrement cassé par les Cleveland Browns
Le fameux dernier titre pour la ville jusqu'aux Cavs de LeBron en 2016.

Sa revanche, Shula l’obtient enfin en 1968 quand il parvient à mater l’équipe du Wisconsin
Mais Lombardi n'est plus là.

Quelques compléments subjectifs :

Défenseur emblématique
Gino Marchetti.

Attaquant emblématique
Johnny Unitas. Car contrairement à Manning, il joue plus longtemps avec les Colts et moins longtemps loin d'eux.

Meilleure équipe
À mon sens, il y en a trois phénoménales :
1958 = titrée avec en point d'orgue le "Greatest Game Ever Played".
1968 = en concurrence avec les Rams 2001 et les Patriots 2007 pour le titre de meilleure équipe non titrée.
2005 = tellement supérieure à la concurrence en saison régulière que c'en est indécent mais one-and-one.
S'ajoute aussi 2007 où Peyton possède sa meilleure défense. Ça aurait dû nous offrir un AFC Championship de folie mais les Chargers passent par là. Le plus grand rendez-vous manqué entre Manning et Brady, l'un des plus grands rendez-vous manqués tout court. Le champion sortant contre l'équipe parfaite. Bien que supérieurs à ceux de 2006, les Colts 2007 sont ombragés par les Patriots. Leur match en saison régulière est un classique ("The biggest regular season game of all-time" opposant un 7-0 et un 8-0). La quête du doublé contre la quête de la perfection, jamais les enjeux n'auraient été si élevés.
1958 est la seule qui va au bout donc le choix est vite vu.

Dream Team fiction
Défense 1971 + attaque 2004. De l'historique des deux côtés, avec en prime potentiellement la GOAT des saisons pour un QB. On fait difficilement mieux.
> Statistiquement, la défense 1968 est quasiment équivalente. Néanmoins, celle de 1971 pose des chiffres légèrement supérieurs, post-fusion de surcroît. En outre, même si elle perd contre eux lors d'un MNF à déconseiller aux amateurs d'attaque, elle brise selon moi l'hégémonie des Purple People Eaters qui possèdent la meilleure défense depuis 1969 et glissent à la deuxième place en 1971.
> 2004, l'avènement de l'ère du contact illégal et des stats à la Star Wars. Oubliez 2013, Manning rend sa copie référence à cette occasion, notamment parce qu'il peut encore lancer profond. En plus, il y a Edgerrin James dans le backfield. Pré-2004, si on exclut leur duo en 2000, 1967 avec le troisième MVP de Unitas est à considérer.
Image
Mes articles
-Dernier- JAGUARS 2017 : AU REVOIR ANONYMAT ?!
Ici (1er novembre)

-Précédent- 2017 semaine 7, une NFL sur la défensive
Ici (25 octobre)

Avatar du membre
Metal Lover
Pro Bowler
Pro Bowler
Messages : 1454
Enregistré le : sam. févr. 18, 2012 5:42
Equipe préférée : Colts
Localisation : La ville de Québec

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Metal Lover » jeu. mai 10, 2018 5:48

WOW! Super merci pour ces commentaires.

Avatar du membre
Trojans
Titulaire
Titulaire
Messages : 745
Enregistré le : ven. avr. 17, 2009 14:44
Equipe préférée : Indianapolis Colts
Localisation : Paris

Re: Indianapolis Colts

Messagepar Trojans » dim. mai 13, 2018 20:20

DRAFT

Indianapolis entérine une sélection très prolifique tant qualitativement que quantitativement.
La franchise NFL de l'Indiana dénombre un record de 11 joueurs sélectionnés au total.
Il s'agit d'un record pour les Colts ces dernières annés, surpassant les 10 choix de l'ère Pagano-Grigson en 2012.
Il convient de noter que le directeur général conclut 5 transactions dont 4 durant le processus.
Ainsi, il compile 4 choix de sélection supplémentaires en plus d'un 2nd tour en 2019.
GM Chris Ballard implémente profondément sa stratégie de reconstruction intégrale de l'effectif.
Dès lors, il adopte une approche constructiviste en renforçant d'emblée les lignes offensives et défensives.
Assurément, Indianapolis enrôle son premier joueur hors norme depuis QB Andrew Luck à savoir OG Quenton Nelson au 1er tour.
Indy sécurise un des 3 joueurs de très haute valeur entre Nelson, Barkley et Chubb.
Nelson sublime instantanémment la ligne offensive des Colts qui s'ancrera autour d'un talent décennal !
La franchise insisite sur ce leitmotiv avec OG Braden Smith, qui complète une nouvelle stabilité dans le secteur intérieur de la tranchée offensive.
Dans la continuité, GM Chris Ballard redimmensionne complètement sa défense notamment contre la passe.
Il comble une béance effarante avec ILB Darius Leonard et densifie une défense anti-passe ultraatlétique avec Kemoko Turay et Tyquan Lewis, tous au 2e tour.
Désormais pourvu en défense, le triumvirat indianapolisien étoffe le secteur offensif à l'aune du nouveau système de HC Frank Reich et OC Nick Sirianni.
Ils recrutent les coureurs hybrides et véloces RB Nyheim Hines et Jordan Wilkins dans une approche systémique.
En complément, ils renforcent l'escouade de receveurs fortement dépeuplée avec WRs Daurice Fountain et Deion Cain.
Enfin, ils terminent cette sélection en identifiant 2 ILBs en vue de densifier le couleur de la défense.
GM Chris Ballard réalise une draft méticuleuse et méthodique en accord avec sa plannification stratégique.
Les spécialistes apprécient modérément la surévaluation des choix au deuxième tour ainsi que l'absence de sélection d'arrière latéral.
Le directeur général valide néanmoins une sélection de haute teneur en talent athlétique et véloce notamment dans les tranchées. Note: B


R1-P6: OG Quenton Nelson (Notre-Dame) A
R2-P36: LB Darius Leonard (South Carolina State) C
R2-P37: OG Braden Smith (Auburn) B
R2-P52: DE Kemoko Turay (Rutgers) C
R2-P64: DE Tyquan Lewis (Ohio State) B
R4-P104: RB Nyheim Hines (NC State) B
R5-P159: WR Daurice Fountain (Northern Iowa) B
R5-P169: RB Jordan Wilkins (Ole Miss) C
R6-P185: WR Deion Cain (Clemson) B
R7-P221: LB Matthew Adams (Houston) C
R7-P235: LB Malik Zaire (Syracuse) C


Retourner vers « AFC »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités