Page 7 sur 9

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : mar. mars 06, 2018 19:51
par P@to
Je vais m'abstenir de donner mon avis sur lui car pour moi ça demande de suivre un joueur de près (être fixé dessus) et sur la durée (x matchs et non pas 1 SB sur youtube) et son époque prime + son poste ce n'est pas évident pour moi, par contre je me dis qu'il est probable que tel un Warren Sapp il ait réussi à bien vendre son personnage, en gros il a un impact hors-football (le bandana, la pub) sans parler qu'il ait joué dans les équipes les plus bankables qui soit (SF, Dallas).
Au final les GOAT CBs c'est compliqué, il y en a beaucoup de très bons je trouve, ou du moins bons, donc si à ce poste tu arrives à émerger médiatiquement (pas évident) tu es rapidement l'évidence (lui, Revis Island j'en vois pas des tonnes). J'ai une affection particulière pour Ty Law, je me dis que c'est certainement comparable comme joueur mais que justement le manque d'impact "culturel" fera qu'un Sanders sera toujours l'évidence du poste tandis que Ty Law sera soumis à un certain oubli.

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : mer. mars 21, 2018 2:33
par Tili
Plus j'y pense, plus je suis convaincu que les médias fabriquent les GOAT en sur cotant / sous cotant les joueurs. Comme je l'ai évoqué précédemment, au plus haut niveau, les différences entre chacun sont minimes. Tout le monde sait courir, attraper, plaquer, étudier... Donc quand quelqu'un fait quelque chose de bien et/ou évolue dans un marché important et/ou a une grande bouche, bingo ! Comme tu dis, quand il vend son personnage. Ça devient un bon client et l'engrenage s'enclenche. Si au moins deux des trois éléments sont réunis, c'est fini, le mec est placé sur un piédestal pour l'éternité. Deion fait à mon sens parti de ceux-là. Lewis aussi (pour moi, il n'est pas idéalisé pour les bonnes raisons). Sapp aussi du temps où il jouait (son aura a diminué depuis). J'ai l'impression que les GOAT introvertis sont rares. Vu qu'ils ne sont pas là à se mettre en scène constamment, on les ignore plus facilement. Bah ouais, pour savoir qu'ils sont bons, il faut... regarder les matchs ! Alors si en plus ils jouent à un poste incompris (NT, Will dans les 4-3 !)... Barry est peut-être la seule superstar discrète que l'on tient en si haute estime. Cela dit, c'est un attaquant et les stats font toujours plus de bruit de ce côté du ballon (mais pas toujours, cf. Priest Holmes). Y aurait aussi Polamalu mais héritage défensif des Steelers + apparence physique unique (sa chevelure) + visage d'une défense qui performe longtemps.

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : mer. mars 21, 2018 14:27
par omaha
Tili a écrit :Plus j'y pense, plus je suis convaincu que les médias fabriquent les GOAT en sur cotant / sous cotant les joueurs.


:plus1:

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : mer. avr. 04, 2018 13:02
par Tili
Je viens de penser à un truc. Parmi ceux généralement retenus pour le titre de GOAT, un seul aurait pu être encore meilleur en limitant les distractions et en se concentrant davantage sur le football, un seul ne semble pas avoir exploité tout son potentiel. Ce qui est effrayant. À votre avis, qui ?

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : mer. avr. 04, 2018 15:40
par P@to
Je connais peu la vie privée/réputation des joueurs pour connaitre leurs "distractions" mais si je tenter ma chance le nom qui me vient à l'esprit c'est Warren Sapp, mais c'est pas un GOAT... (idem Namath).

Si on parle distraction je pense à des receveurs (starlettes) mais c'est jamais des GOAT...

Je tenterais ma chance avec Lawrence Taylor pour vivre à NY.

Par contre pour moi tomber dans les distractions, tentations etc = un aspect qui s'évalue comme un autre (mental), donc si on commence avec un "et s'il n'allait pas se torcher la gueule tous les soirs imaginez ce qu'il aurait pu donner encore" pour moi c'est pareil que dire "et s'il était né avec 15 cm de plus imaginez...".

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : sam. avr. 14, 2018 0:46
par Tili
Je veux dire que certains, on a vu leur maximum. Ils sont tellement dévoués au jeu (hygiène de vie, préparation, entraînement, entretien...) qu'ils exploitent l'intégralité de leur potentiel. Ils s'expriment totalement. Leur mental sublime leurs capacités physiques (exceptionnelles à la base ou non). Le mélange des deux donne les GOAT généralement cités. Pour eux, difficile de dire que d'un point de vue strictement individuel, ils auraient pu être meilleurs. Ils se sont pleinement développés et accomplis. Or, il en existe un qui, bien que révéré et malgré tout considéré par beaucoup comme le plus grand joueur de tous les temps, aurait sans doute pu être encore meilleur avec la même dévotion que les autres GOAT.


Edit
Si on se limite au palmarès de l'AP, un seul joueur a fait le quadruplé ROY + POY + MVP + SB MVP : Marcus Allen.

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : dim. avr. 15, 2018 2:27
par ViKinG_42
Tili a écrit :Je veux dire que certains, on a vu leur maximum. Ils sont tellement dévoués au jeu (hygiène de vie, préparation, entraînement, entretien...) qu'ils exploitent l'intégralité de leur potentiel. Ils s'expriment totalement. Leur mental sublime leurs capacités physiques (exceptionnelles à la base ou non). Le mélange des deux donne les GOAT généralement cités. Pour eux, difficile de dire que d'un point de vue strictement individuel, ils auraient pu être meilleurs. Ils se sont pleinement développés et accomplis. Or, il en existe un qui, bien que révéré et malgré tout considéré par beaucoup comme le plus grand joueur de tous les temps, aurait sans doute pu être encore meilleur avec la même dévotion que les autres GOAT.


Edit
Si on se limite au palmarès de l'AP, un seul joueur a fait le quadruplé ROY + POY + MVP + SB MVP : Marcus Allen.

Si Marcus Allen a pu accumuler tout ces titres, c'est uniquement grâce à Ronnie Lott.

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : dim. avr. 15, 2018 13:21
par Tili
:hein:

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : dim. avr. 15, 2018 23:56
par ViKinG_42
C'est simple, les deux joueurs jouaient à la même position à USC, mais Allen était derrière Lott pour le poste de safety, voulant jouer, il a demandé de changer de poste pour celui de RB et le reste n'est que de l'histoire.

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : lun. avr. 16, 2018 0:40
par Tili
Ah, je savais qu'ils étaient ensemble à la fac mais je ne savais pas pour le changement de poste.

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : mar. avr. 17, 2018 11:01
par P@to
Du coup Tili, t'as jamais répondu non à ton "À votre avis, qui ?"

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : mar. avr. 17, 2018 11:26
par Tili
Ah. Oui, c'est Lawrence Taylor.

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : mar. avr. 17, 2018 13:35
par omaha
Oui, c'est lui le vrai GOAT aujourd'hui :alatienne:

Par contre en étant "plus sérieux" je ne sais pas si il aurait été meilleur, le mec était aussi un monstre sur le terrain parce qu'il avait ce côté "cinglé" comme carburant.

Mais je me répète, mais ce gars est un vrai couteau suisse, excellent en pass defense, run defense, et couverture, bref un 3-4 OLB au top. Là ou un QB reste un peu plus limité dans l'implication.

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : sam. avr. 28, 2018 17:31
par ViKinG_42

Re: GOAT (le débat inutile qui va nous occuper)

Posté : dim. avr. 29, 2018 3:18
par Tili
Le plaquage de Leonard Marshall est peut-être celui ayant eu le plus gros impact sur la ligue. Outre le potentiel triplé, ça prive sans doute de joutes encore plus mémorables avec les Cowboys en 1992 et 1993. Avec le recul, j'aurais tellement voulu voir Montana contre la Triplette.