Jean Dion - Le Devoir

La diffusion du Foot US à la télé ou sur le net, les plus belles photos de la saison, vos coups de patte sur photoshop... (accès réservé aux membres)

Modérateur : Groupe modérateurs

En ligne
Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7394
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Contact :

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar ViKinG_42 » dim. mai 31, 2015 5:15

De nada !
BRING BACK KAEP !

Image

En ligne
Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7394
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Contact :

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar ViKinG_42 » mer. juin 03, 2015 4:13

FIFA, CONCACAF, Jack Warner, oignon

La réalité dépasse la parodie:

C’est du sport!
L’oignon qui fait rire
2 juin 2015 |Jean Dion | Soccer

Apparemment, ce n’est pas parce qu’on rigole que c’est drôle, mais parfois, n’est-ce pas, c’est leur faute, à ces loustics qui veulent mener le monde et qui croient qu’on ne se rendra jamais compte de la supercherie, qu’on leur sourira et leur dira merci lorsqu’ils passeront à la caisse. Mais les dupes ne sont pas toujours ceux qu’on pense, et c’est bien tant mieux pour notre santé mentale collective.
Prenons comme cas de figure Jack Warner. Le monsieur de Trinité-et-Tobago, ancien vice-président de la vénérable Fédération internationale de football association, ancien président de la CONCACAF, fait partie des personnes arrêtées mercredi dernier au sujet d’allégations de corruption. Warner nie tout et dimanche, il a publié sur ses Facebooks une vidéo où il se porte véhémentement à sa propre défense. À un moment donné, il brandit un article puisé dedans les Internets et dont il estime sans doute qu’il établit de manière irréfutable que les États-Unis d’Amérique ont tout orchestré dans le cadre d’une vaste conspiration.
Tout cela serait juste et bon et jeune et frais et source d’un considérable émoi dans la région si le texte évoqué ne provenait de… The Onion, le populaire site Web spécialisé dans la satire et les fausses nouvelles. Et c’est tellement gros, tellement cousu de fil blanc qu’on se prend à méditer longuement sur l’existence en général et sur le phénomène singulier qui fait en sorte qu’un individu qui accorde foi à des fadaises puisse se hisser jusqu’au sommet d’une puissante hiérarchie.
Mis en ligne quelques heures après les arrestations, le bref et désopilant article est intitulé «La FIFA annonce frénétiquement la tenue d’une Coupe du monde d’été 2015 aux États-Unis». Déjà, l’évocation d’une Coupe du monde d’été, en 2015 de surcroît, porte au scepticisme, mais bon, celle de 2022 au Qatar aura lieu en décembre, et avec la FIFA, on sait qu’on ne sait jamais.
Poursuivons : « Des dirigeants de la FIFA visiblement nerveux ont tenu une conférence de presse impromptue mercredi pour annoncer que les États-Unis ont été choisis pour accueillir la Coupe du monde 2015 de cet été. “Nous sommes ravis de révéler que, pour la première fois en 21 ans, la Coupe du monde retournera finalement en Amérique. Le premier match commence cet après-midi à 17 h heure locale à Los Angeles”, a déclaré avec un large sourire le président de la FIFA, Sepp Blatter, avant de dévoiler le logo officiel du tournoi, un bonhomme allumette bottant un ballon de soccer dessiné à la main avec la mention “USA 2015 !” griffonnée en noir au-dessus. »
Et le tout se termine par : « Au moment de la publication, l’équipe nationale des États-Unis menait dans le match d’ouverture contre les champions en titre, l’Allemagne, après s’être vu accorder 12 penaltys dans les trois premières minutes de la rencontre. »
Dans la vidéo, Warner pose notamment une question : « Si je suis si mauvais, et si la FIFA est si mauvaise, pourquoi le président [Sepp Blatter] ne l’est-il pas ? »
 Puis il montre le texte de The Onion. « Et là, je vois que la FIFA a frénétiquement annoncé pour 2015 — 2015, cette année — une finale olympique de la Coupe du monde [dequessé ?] commençant le 27 mai. Si la FIFA est si mauvaise, pourquoi les États-Unis veulent-ils présenter la Coupe du monde de la FIFA ? Pourquoi les matchs ont-ils commencé le 27 mai, deux jours avant l’élection [présidentielle] à la FIFA ? Pourquoi les autorités américaines ont-elles voulu embarrasser la FIFA à Zurich ? Quelque chose ne va pas. »
Non, quelque chose ne va manifestement pas, et quelqu’un de bien intentionné en a de toute évidence informé Warner puisque la vidéo n’a pas tardé à être retirée et remplacée par une autre, expurgée des références à The Onion. Mais vous savez un peu comment est le cyberespace, ce petit vlimeux, une fois que vous y avez lancé quelque chose, ça devient très tôt trop tard et le truc se répand comme une tache d’huile sur le feu, en quelque métaphorique sorte. Et les risques d’avoir l’air con connaissent une progression géométrique.

http://www.ledevoir.com/sports/soccer/441612/c-est-du-sport-l-oignon-qui-fait-rire
BRING BACK KAEP !

Image

Avatar du membre
Metal Lover
Pro Bowler
Pro Bowler
Messages : 1387
Enregistré le : sam. févr. 18, 2012 5:42
Equipe préférée : Colts
Localisation : La ville de Québec

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar Metal Lover » mer. juin 03, 2015 4:35

:clapclap: :clapclap: :clapclap:

Cet homme est une farce monumentale : Jean Dion n'a pratiquement rien à faire, il n'a qu'à décrire les faits.

:facepalm2: :facepalm2: :facepalm2:

Avatar du membre
Nathy
Superbowl Champion !
Superbowl Champion !
Messages : 3428
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 17:22
Equipe préférée : Baltimore Ravens / Florida State Seminoles
Localisation : Suisse

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar Nathy » mer. juin 03, 2015 11:46

Quelle grosse blague ce Jack Warner... Et c'est vrai que ça en dit long sur le fait qu'il ait pu être VP de la FIFA!
Image
Image

Image
Image
Image

Avatar du membre
rookie
Drafté
Drafté
Messages : 83
Enregistré le : mar. sept. 09, 2014 21:29
Equipe préférée : Redskins

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar rookie » mer. juin 03, 2015 13:14

Enorme!!!! :-D

En ligne
Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7394
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Contact :

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar ViKinG_42 » mer. juin 03, 2015 16:09

Nathy a écrit :Quelle grosse blague ce Jack Warner... Et c'est vrai que ça en dit long sur le fait qu'il ait pu être VP de la FIFA!


Pire que le principe de Peter.
BRING BACK KAEP !

Image

En ligne
Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7394
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Contact :

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar ViKinG_42 » sam. juin 20, 2015 16:03

Phillies, téléphone, serviette blanche, 18-3, 19-3, 0-8


C’est du sport!
Raccroche!
18 juin 2015 |Jean Dion | Actualités sportives

Nous sommes assis là tranquillement à ne rien faire de particulier sinon à songer dans notre Ford intérieur que nous vivons à une époque incomparable remplie de potentialités et plus frétillante que jamais auparavant. Nous en voulons pour preuve une foule d’éléments, depuis la possibilité de se faire livrer une extra-large toute garnie par drone jusqu’à l’atteinte de l’équilibre budgétaire en passant par l’essor des moyens de communication qui nous permettent d’embrasser la planète entière tout en restant assis là tranquillement.

Puis paf, notre bulle d’illusions éclate comme si on venait d’y insérer une fléchette de compétition, et on constate que ces moyens de communication sont largement surfaits.

Remontons donc à mardi pour assister à un match de balle majeure mettant aux prises les Phillies de Philadelphie (bien oui, encore eux) et les Orioles de Baltimore. Les Phillies connaissent une saison épouvantable, et ça ne va vraiment pas bien ce soir-là, les Orioles mènent 17-3 après six manches de jeu.

Pour la 7e reprise, les Phillies délèguent donc au monticule Jeff Francoeur, un voltigeur de nature. Envoyer lancer un joueur de position se produit quelquefois quand un club s’affaire à subir une dégelée et qu’il veut épargner les bras de ses releveurs. Et dans le cas qui nous occupe, cela fonctionne au début : Francoeur fait 1-2-3 en 7e.

Mais en 8e, les choses se gâtent. Francoeur accorde un circuit, atteint un frappeur et, après un retrait sur un ballon au champ centre, donne deux buts sur balles. Avec les buts remplis et un score de 18-3, l’instructeur des lanceurs des Phillies, Bob McClure — dont on se souvient confusément qu’il porta les couleurs de nos défunts Expos de 1986 à 1988 —, s’entretient avec son gérant, Ryne Sandberg, et ils résolvent que l’expérience Francoeur est en passe d’avoir assez duré et qu’il faudrait peut-être employer un vrai lanceur sur la butte.

McClure passe donc un coup de fil à l’enclos des releveurs, situé derrière la clôture du champ extérieur, pour demander à ce que quelqu’un se réchauffe. Mais ça ne répond pas. On voit Rod Nichols, l’instructeur dans l’enclos, à côté du téléphone, assis là tranquillement à ne rien faire de particulier sinon regarder devant lui. C’est que le téléphone est décroché, mais il ne le sait pas. Apparemment, ça sonne occupé, comme on disait dans le temps, à moins qu’il n’y ait une boîte vocale disant : « Bonjour, vous avez bien joint l’enclos des Phillies de Philadelphie. Nous ne pouvons répondre présentement, mais si vous laissez après le timbre sonore vos coordonnées et un bref message expliquant pourquoi vous nous dérangez en plein match de baseball majeur, nous vous rappellerons aussitôt que possible, c’est-à-dire quand ça nous tentera et peut-être bien jamais, et puis euh. »

Sauf que le baseball a beau être un sport lent, il arrive parfois que ça urge. McClure décide donc d’avoir recours à un moyen de communication bien plus éprouvé que le damné téléphone. Il s’empare donc d’une serviette blanche au motif de Gatorade, se dirige vers le devant de l’abri des joueurs et agite ladite serviette. Et ça marche. Nichols sort de ses rêveries et constate que le téléphone est décroché. Il raccroche, parle à McClure et un releveur peut enfin se délier le bras.

Voilà qui est typiquement Phillies, ont dit les observateurs. Surtout qu’après le match, Sandberg a commenté la situation en disant que c’était Jeanmar Gomez qui s’était réchauffé alors qu’il s’agissait de Ken Giles. Mettons qu’il s’agissait d’une soirée à oublier.

Francoeur a finalement bouclé la 8e, ça s’est terminé 19-3 et les Phillies ont mis fin à leur séjour à l’étranger avec un rendement de 0-8, le pire voyage de l’équipe depuis 1883. La prochaine fois, il serait bien d’avoir non pas une serviette, mais un drapeau blanc à portée de main.
BRING BACK KAEP !

Image

En ligne
Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7394
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Contact :

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar ViKinG_42 » mar. juin 23, 2015 22:10

Retour en arrière, lors des séries pour l'obtention de la Stanley:

C’est du sport !
Poil au menton
10 juin 2015 |Jean Dion | Hockey

On veut s’attaquer à notre mode de vie, mesdames, messieurs, il n’y a pas d’autre façon d’analyser la situation. Dans le merveilleux monde du sport™, il n’y a rien comme la tradition, qu’il s’agisse de ne pas faire de bruit dans les gradins au tennis, de passer un match de baseball à mâchonner quelque chose ou d’être en bedaine par –40 °C à l’occasion d’une grosse joute de football américain. Remarquez, certaines choses se sont perdues en cours de route et nous les regrettons tous, depuis le protecteur facial à une seule barre jusqu’au combat de boxe de 80 rounds en passant par les uniformes en laine et le plastron extérieur en balloune de l’arbitre au marbre. Mais on nous dit qu’il faut vivre avec son temps.

Vivons donc en symbiose étroite avec notre époque et avançons que les séries éliminatoires pour l’obtention de la Stanley ne sont pas trop longues du tout et qu’il est franchement dommage qu’elles ne se poursuivent pas jusqu’en août. Car si c’était le cas, les joueurs auraient des barbes encore plus longues et fournies et l’impression de virilité et d’ardeur à l’ouvrage s’en trouverait décuplée (quand on travaille fort, on oublie de se pomponner, c’est forcé).

Or, c’est exactement là qu’on cherche à s’en prendre à notre mode de vie. Et cela ne vient pas de n’importe qui, mais de Mark Lazarus, le patron de NBC Sports, qui diffuse des matchs de la Ligue nationale. Lazarus a indiqué avoir communiqué avec la LNH, l’Association des joueurs de la LNH et certains joueurs individuellement pour leur demander de ne plus se laisser pousser la barbe pendant les séries, une coutume qui remonte à la dynastie des Islanders de New York au début des années 1980.

« Les joueurs n’aimeront pas ça, mais j’aimerais qu’ils arrêtent tous de se faire pousser la barbe pendant l’après-saison, a mentionné Lazarus au Chicago Tribune. Qu’on voie leurs visages. Évoquons combien ils sont jeunes et attirants. À quel point ils sont des citoyens modèles. Les joueurs de hockey sont uniques parmi les athlètes professionnels. »

« Je sais qu’il s’agit d’une tradition et d’une superstition, mais je pense que la barbe empêche les gens de reconnaître les joueurs. Ils ont une belle occasion d’obtenir des ententes de commandite. Ou simplement d’être davantage reconnus par les fans, qui diraient “Ce gars ressemble au gars d’à côté”, ce qui est le cas de plusieurs d’entre eux. Je pense que ce serait une bonne chose. »

« Dans le temps, il y avait des gars comme Bobby Hull, Guy Lafleur et Ron Duguay. Ils avaient les cheveux au vent. Ils faisaient des commerciaux de jeans. »

En fait, on pourrait considérer que si des entreprises n’approchent pas des joueurs de hockey, ce n’est pas tant parce qu’ils portent la barbe que parce que celle-ci se révèle souvent en criant besoin d’entretien. Et que si on voulait vraiment qu’ils soient reconnus, on commencerait par faire comme dans le temps de Bobby Hull, de Guy Lafleur et de Ron Duguay et on leur permettrait de jouer avec pas de casque, ce qui éliminerait du même coup la damnée visière. Ça, ce serait de la vraie de vraie tradition.

Et comme c’est encore pire pour les gardiens, eux devraient ranger leurs masques. Tout le monde se souvient du visage de Gump Worsley et des traits de Johnny Bower, mais qui pourrait identifier Ben Bishop ou Corey Crawford s’il le croisait sur la rue ? Hein, qui ?

Et tant qu’à y être, si on n’aime pas les grosses barbes, retournons à la belle époque où il y avait juste six équipes. Dans le temps, il n’y avait que deux tours en séries et ça se terminait au mois de mai. Pas le temps de devenir hirsute.

Et puis, vous imaginez ce que ça donnerait comme calibre de jeu si on ne prenait que les 120 meilleurs joueurs au lieu des 600 actuels ? Sacrée perspective en vérité.
BRING BACK KAEP !

Image

En ligne
Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7394
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Contact :

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar ViKinG_42 » jeu. juil. 09, 2015 4:16

En voilà une touchante:


C’est du sport!
La victoire de la défaite
7 juillet 2015 |Jean Dion | Actualités sportives

Si vous cherchez un gars qui s’y connaît en défaites, n’allez pas plus loin, il est là, juste devant vous. Ç’a commencé par le hockey atome, il jouait dans le B, façon de lui signifier qu’il était préférable pour lui d’envisager de gagner sa croûte dans le domaine de l’intellectuel. Le club s’appelait les Lions, il portait le numéro 7 — dont il allait toujours se tenir loin par la suite —, et comme c’était du B, la saison consistait pour l’essentiel en des séances d’entraînement à l’extérieur par moins 1000 degrés Fahrenheit entrecoupées de courts répits auprès du poêle dans la cabane. Un seul match au calendrier, à l’intérieur, au cours duquel l’excellent numéro 7, qui se proposait de succéder aux Phil Esposito, Rod Gilbert, Norm Ullman, Garry Unger et Tim Horton, effectua un total d’une (1) présence sur la glace, quelques secondes avant que l’entraîneur ne le rappelle au banc et l’y cloue. Une question s’imposait dès lors : serait-ce suffisant pour l’intronisation au Temple de la renommée ?

Ce fut aussi la défaite, sous toutes les formes imaginables de même pas proche jusqu’aux portes du championnat, au minibasket, au hockey salon, au ballon prisonnier, au tournoi de ping-pong du cégep, à la balle-molle de garage, au mini-putt, au handball (contraint de jouer sans lunettes et ne possédant pas encore de lentilles cornéennes, il mit sa carrière en veilleuse après avoir tenté de faire une passe à l’arbitre), au ballon-balai, au hockey macadam, aux grosses quilles, au kickball, aux fléchettes sans élan, à la cachette Bar-B-Q. Il existe bien une discipline où il arrivait régulièrement à obtenir un score supérieur à celui de ses adversaires, mais il s’agit malencontreusement du golf.

Limité athlétiquement parlant, il ne dut conserver sa santé mentale qu’à la consultation intensive d’un psy. Graduellement, il se convainquit qu’au fond, la victoire est une notion prodigieusement surfaite. Et que le gagnant ne devrait jamais oublier qu’il ne serait rien du tout s’il n’y avait un perdant pour lui permettre de vaincre. Et qu’il est vain de décrocher un titre si ce faisant on perd non seulement le match, mais, beaucoup plus important, son âme. Il fallait consacrer, en quelque tordue sorte, la victoire de la défaite.

Aussi est-ce avec un stoïcisme fragile que l’ancien numéro 7, qui n’a pas connu davantage de succès en portant le 00, le 10, le 13, le 14 ou tout autre nombre entier naturel, a embrassé des causes vouées à l’échec, depuis les Expos de Montréal jusqu’aux Nordiques de Québec en passant par les Browns de Cleveland et les Apollos pee-wee des paroisses Saint-Esprit et Marie-Médiatrice. Mais il continue de compatir avec ceux qui se ramassent du mauvais côté du score final, et c’est avec un quelque chose dans la région qu’il a pris connaissance de quelques résultats aux Jeux du Pacifique, qui se déroulent présentement à Port Moresby, en Papouasie–Nouvelle-Guinée.

Ainsi, au soccer masculin là-bas, l’équipe des États fédérés de Micronésie a d’abord perdu 30-0 contre Tahiti avant de s’incliner 38-0 devant les îles Fidji dimanche. Mais regardez-moi un peu l’état d’esprit du sélectionneur de l’équipe, Stan Foster : « Nous sommes ici avant tout à des fins de développement, et j’essaie juste de garder les gars motivés. Je veux que les gars continuent de se battre jusqu’au bout pour qu’ils puissent se dire en quittant le terrain qu’ils ont fait de leur mieux. »

C’est ainsi que, chaque jour, on peut grandir en sagesse. S’il est vrai que l’on apprend dans la défaite, l’ancien numéro 7 doit savoir énormément de choses.

Vos réactions - 4 commentaires

Gilles Roy - Abonné
7 juillet 2015 12 h 22
Ils ne peuvent que progresser!
Score d'aujourd'hui : ils ont perdu 46-0 contre le Vanuatu. Un résultat encourageant, du moins si on s'en tient à la sémantique d'un Pierre Céré (entre autre exemple).

Robert Parthenais - Abonné
7 juillet 2015 12 h 37
Cleveland !
Les Barons !

Pierre Brosseau - Abonné
7 juillet 2015 17 h 30
Au football, ce sont les Browns, je crois bien, alors que les Barons sont ou étaient dans la ligue Américaine de hockey.

Marcel Dufour - Abonné
8 juillet 2015 15 h 13
RIRE OU PLEURER
Cher M. Dion,

J'ai ri ou du moins souri plusieurs fois à la lecture de votre chronique.

Poursuivant sur cette lancée, j'ai ensuite relu le texte de votre confrère ( Antoine Robitaille) intitulé EN FRANÇAIS S.V.P. .

Cette fois, j'ai pleuré.

Bonne journée
BRING BACK KAEP !

Image

Avatar du membre
rookie
Drafté
Drafté
Messages : 83
Enregistré le : mar. sept. 09, 2014 21:29
Equipe préférée : Redskins

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar rookie » dim. juil. 12, 2015 6:48

Mouai.... pas sûr qu'en perdant toujours avec des scores comme ça les gars soient réellement motivés à jouer

En ligne
Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7394
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Contact :

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar ViKinG_42 » dim. juil. 12, 2015 16:27

Le coach n'a qu'à leur dire que ça pourrait être pire, qu'ils pourraient être participant aux négociations Grèce/Europe :lol:
BRING BACK KAEP !

Image

Avatar du membre
rookie
Drafté
Drafté
Messages : 83
Enregistré le : mar. sept. 09, 2014 21:29
Equipe préférée : Redskins

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar rookie » dim. juil. 12, 2015 23:15

:)

En ligne
Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7394
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Contact :

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar ViKinG_42 » jeu. juil. 23, 2015 17:30

Sur la "prochaine" expansion de la LNH:

C’est du sport!
Êtes-vous sérieux?
23 juillet 2015 |Jean Dion | Hockey

Ce murmure de déception que vous avez vaguement cru deviner entendre, il a été émis par les dirigeants de la Ligue nationale de hockey. Non mais mettez-vous à leur place : deux seules petites candidatures pour une expansion qu’on voulait à ce point attrayante qu’une franchise coûterait au moins 500 millions $US, plus de six fois plus que la dernière fois qu’on avait tenté le coup, il y a 15 ans. Ben quoi, ça rapporte, le sport professionnel. On demandait même la bagatelle de 10 millions, dont 2 millions non remboursables, simplement pour qu’on daigne considérer que vous existez. Cette somme-là, à ce qu’il paraît, sert à prouver que vous êtes sérieux et que vous ne faites pas perdre leur temps à des gens importants.

(Et puis, un détail : question de montrer votre sérieux, vous devez aussi posséder un amphithéâtre fin prêt à accueillir les foules en délire. Sinon, vous allez les jouer où, les joutes ?)

Donc, pas de Seattle. Voilà qui se révèle lourdement décevant. On comptait beaucoup beaucoup sur Seattle. Mais il n’y a pas d’aréna convenable à Seattle, et les gens là-bas se sont dit qu’on allait les jouer où, les joutes ?

Pas de Houston non plus. Dommage, ç’aurait créé une sacrée rivalité naturelle avec les Stars de Dallas dans un Texas notoirement dingue de hockey sur glace.

Pas de Kansas City. Pas de Hartford. Même pas de grand Toronto métro, où les partisans perpétuellement déçus des torrides Maple Leafs auraient enfin pu se tourner vers quelque chose d’autre. Circulez, il n’y a rien à voir.

Deux candidatures seulement et comble de malheur, ce ne sont pas les meilleures. D’une part, Vegas, la capitale mondiale du péché, du vice et du kitsch, où les joueurs seront tentés d’aller au casino parier contre leur équipe avant chaque match. Située au Nevada, une pépinière de hockeyeurs comme on en fait peu. Remarquez, une solide rivalité désertique avec l’Arizona pourrait naître. Les Coyotes forment l’une des franchises les plus prospères de la LNH.

Vegas, et Québec. Un petit marché de fonctionnaires qui n’a même pas de compagnies pour acheter des loges. Et imaginez, un amphithéâtre certes flambant neuf, mais construit par les bons soins d’un séparatiste plongé en pleine fiducie sans droit de regard. Du propre.

Il n’y aura donc même pas de moyens de faire monter un peu les enchères. Quoi, le monsieur au fond a dit 600 millions ? J’ai bien entendu 700 millions ? Nous avons 800 millions sur la table. Comment, 900 millions ? Vendu pour 1 milliard ! Veuillez s’il vous plaît payer comptant, et surtout pas en dollars canadiens.

La prochaine fois, nous verrons que Gary Bettman n’a jamais promis qu’il y aura une expansion et que l’on comprend maintenant pourquoi.
BRING BACK KAEP !

Image

En ligne
Avatar du membre
ViKinG_42
Hall of fame
Hall of fame
Messages : 7394
Enregistré le : dim. août 07, 2011 4:59
Equipe préférée : 49ers, Raiders, Alouettes, Vert & Or
Localisation : Montréal, Qc, Canada
Contact :

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar ViKinG_42 » mer. juil. 29, 2015 20:39

Cooperstown, Expos, rejets/regrets,

********************

C’est du sport!
Des doigts à mordre
28 juillet 2015 |Jean Dion | Actualités sportives

Invariablement, les nouveaux membres du Temple de la renommée du baseball soulignent à grands traits un élément particulier dans leur discours d’intronisation : jamais au grand jamais ils n’auraient cru se retrouver là un jour. Plusieurs autres, d’ailleurs, n’auraient jamais cru qu’ils se retrouveraient là un jour non plus. Les nouveaux immortels évoquent leur parcours jalonné d’embûches, ils remercient tous ceux qui les ont aidés et sans qui ils ne se seraient jamais retrouvés là tout en se disant persuadés qu’ils oublieront quelqu’un, mais que ce quelqu’un sait qui il est et peut être fier, et ils racontent quelques anecdotes. Et, sans blague, c’est toujours émouvant. Ils ont la quarantaine ou la jeune cinquantaine et déjà tout est derrière eux, la gloire est assurée jusqu’à la fin de leurs jours et au-delà.

En plus de Craig Biggio sur la scène à Cooperstown dimanche, il y avait trois lanceurs : John Smoltz, Randy Johnson et Pedro Martinez. Tous trois ont été rapidement largués par la première équipe à avoir misé sur eux. Des clubs qui ont sans doute les doigts sérieusement endommagés à force de se les être tant mordus.

Smoltz a expliqué qu’à l’origine, son destin le conduisait à devenir un joueur… d’accordéon. Ses parents enseignaient tous deux cet instrument, raison d’ailleurs pour laquelle ils se sont rencontrés. Il apprit donc à jouer de l’accordéon dès l’âge de 4 ans, mais à 7 ans, le garçonnet avait une petite nouvelle pour eux : il allait plutôt consacrer toutes ses énergies à devenir un baseballeur professionnel. Et son père et sa mère l’aimaient assez, a-t-il dit, pour l’appuyer et l’encourager dans son improbable quête.

Originaire du Michigan, Smoltz a été repêché au 547e rang par les Tigers de Detroit en 1985, mais ceux-ci ne lui ont jamais donné une véritable chance. Ayant besoin d’aide immédiate au monticule, ils ont cédé Smoltz aux Braves d’Atlanta en 1987 en retour de Doyle Alexander. La suite, comme aime à le chantonner le poète, fait partie de l’histoire.

Johnson, comment l’oublier, a été une sélection de nos défunts Expos en 1985. Mais il manquait de contrôle sur ses tirs et on pensait qu’à 6 pieds 10 pouces, il ne pourrait jamais se justifier à ce chapitre. Il n’avait donc que 10 départs au compteur quand, en mai 1989, on l’a expédié en compagnie de deux autres jeunes lanceurs aux Mariners de Seattle en retour de Mark Langston. Ce Langston étant censé aider nos défunts Expos à atteindre les plus hauts sommets, mais ça n’a pas tellement fonctionné (81-81). À la fin de la saison, Langston, joueur autonome, est allé voir en Californie s’il y était, et il y était, et puis voilà. Consolation : il ne nous restait plus que 20 campagnes à voir Johnston briller ailleurs. « Maintenant, a-t-il dit dimanche, je n’ai plus de bras, je n’ai plus de coupe Longueuil (mullet) et je n’ai plus l’air renfrogné. »

Martinez, lui, a effectué trois petits départs et une poignée d’apparitions en relève avec les Dodgers de Los Angeles — dont le gérant à l’époque, Tom LaSorda, croyait que le jeune lanceur était trop petit pour être un partant régulier dans les majeures — avant d’être cédé à nos défunts Expos, avec lesquels il a brillé pendant quatre saisons avant d’être vendu au rabais aux Red Sox de Boston. (La vente au rabais était un phénomène relativement fréquent à Montréal dans le temps.) Il a raconté son itinéraire depuis sa République dominicaine natale et dit espérer qu’il pourrait humblement servir d’exemple, qu’un enfant pauvre d’un pays pauvre avait le droit de rêver et la possibilité que ce rêve se réalise.

Et il n’a pas manqué d’humour. De Johnson, il a dit qu’« il est mon frère né d’une autre mère », et il lui a demandé : « Quel temps fait-il là-haut, Randy ? »
BRING BACK KAEP !

Image

Avatar du membre
omaha
MVP
MVP
Messages : 5324
Enregistré le : ven. sept. 07, 2012 22:48
Equipe préférée : New York Giants

Re: Jean Dion - Le Devoir

Messagepar omaha » jeu. juil. 30, 2015 0:38

Avec le maire de Montréal qui parlait récemment des Expos, en tout cas je voyait pas mal d'article sur ça ces dernières semaines, je me disait bien qu'on allait avoir droit aux Expos ici aussi, enfin je m'y attendais plutôt sur "chronique montréalaise" ^^

Franchement tu crois à un retour des Expos un jour ? Enfin retour ... création d'un Expos 2.0 à la Cleveland Browns plutôt ?

Image


Retourner vers « Medias - TV - Radio - Streaming - Photos - Montages... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités